Newsletter

samedi 8 septembre 2018

Marche







Malgré les jours contraires
Les douleurs revenues et la cruelle absence

Marche sans te soucier des vents qui changent
Et te tournent le dos

Délivre-toi du mal et soigne ta blessure
Comme on referme à l'aube son manteau

Dans une poche, ta force ouverte
Et dans l'autre ton infini pardon 

Les pleurs sont des amours vivantes
Et les enfances vraies du voyageur

Apprends les larmes, avance dans tes pleurs
Regarde ton bonheur en face

La montagne a de la neige là-bas,
L'horizon est en toi, la marche, le sommet


Marc Baron